GEISER agro.com ag
Winkelweg 5 · CH-3422 Rüdtligen-Alchenflüh · Tel. +41 58 252 11 11 · info__at__geiser-agro.com

Questions fréquentes sur la pomme Questions fréquentes sur la pomme

Questions fréquentes sur la pomme

À savoir au sujet des pommes!



  • Combien de kilos de pommes mangent les Suisses et Suissesse en moyenne par année?

La pomme est de loin le fruit indigène préféré des Suisses, qui en mangent 15.6 kg par personne et par an. Ce qui fait son succès: une grande quantité de variétés, de multiples possibilités d’utilisation, un fruit présent toute l’année sur les étales. 

  • Sur quelles surfaces les pommes sont-elles produites en Suisse?

Les cultures fruitières couvrent 7000 ha, dont 4279 ha de pommiers. Le 93% des surfaces sont cultivé selon les directives de la Production Intégrée. Ces produits portent l’appellation d’origine contrôlée «Suisse Garantie» propre aux produits Suisses.

 

  • Où se trouvent les plus grosses régions productrices de Suisse ?

Les 3 principales régions de production sont les cantons de Thurgovie, Valais et Vaud, qui fournissent plus des deux tiers des 137 781 tonnes de pommes produites en Suisse. Les cantons de St Galles, Zurich, Argovie, Lucerne et Berne sont d’autres régions avec de grands vergers de pommes.

 

  • Combien y a-t-il de variétés de pommes?

Il y a 30‘000 variétés de pommes dans le monde. En Suisse, on en compte 1152. Cependant, seules quelques variétés sont cultivées pour le marché. Il existe des variétés très rares portant des noms pittoresque comme de magnifiques fleurs : “Belle de Wiltshire”, “Morgenduft” ou “Reinette Duchesse de Brabant”.

Les principales variétés de pomme en Suisse en un coup d'œil

  • Pourquoi trouve-t-on seulement un petit nombre de variétés dans les magasins?

Le commerce s’oriente sur le goût des acheteurs.  Ainsi par exemple la variété Braeburn est vendue principalement en Suisse et en Grande Bretagne; en dehors de ces pays,  il y a peu de demande pour cette variété. Les variétés très sucrées telles Fuji sont appréciées avant tout des Asiatiques.

  • D’où vient la couleur rouge des pommes ?

La pomme devient rouge par confusion, parce que l’agriculteur lui fait tant de beaux compliments avant la récolte… C’est du moins ce qu’on raconte dans une histoire pour enfants. La vrai raison est ailleurs : les pommes deviennent rouges pour la même raison que les êtres humains deviennent bruns: pour se protéger des rayons UV. La coloration rouge s’intensifie lorsque les écarts de température entre le jour et la nuit deviennent plus grands à l’approche de la récolte. Plus les nuits sont fraîches, plus belle est la coloration du fruit.  L’influence de la luminosité est facilement observable : si on colle une feuille opaque sur un fruit avant qu’il soit mûr, la peau de la pomme sous la feuille reste claire, alors que la partie non recouverte se colore et devient plus foncée.
Il y a cependant des variétés de pommes qui ne peuvent pas produire de pigments rouges. La "Green Delicious" est l’une ce celles-ci. Ce sont des variétés «albinos» dont la peau soumise à un fort rayonnement solaire devient tachetée et brunâtre, mais pas rouge. Ainsi les pommes peuvent subir des coups de soleil, qui deviennent plus fréquents aussi sous nos latitudes à cause du réchauffement climatique. Les variétés Fuji et Braeburn sont spécialement sensibles aux coups de soleil.

 

  • Est-ce que les vitamines se logent vraiment sous la peau?

Oui! La plupart des vitamines se trouvent dans la chaire de la pomme directement sous la peau. C’est pourquoi on ne devrait pas éplucher les pommes, mais consommer également la peau.

 

  • La couche cireuse des pommes est-elle nocive?

Certaines pommes telles Jonagold ou Jonagored forment une couche cireuse en surface. C’est un film de protection naturelle contre les insectes et le dessèchement. Il n’est aucunement nocif.
Il n’est pas permis d’enduire artificiellement de cire les pommes en Suisse.

 

  • Pourquoi certaines pommes sont-elles farineuses ?

Au départ aucune pomme n’est farineuse. Si elle devient farineuse, c’est dû à un stockage trop prolongé sur les étales des magasins ou en appartements

 

  • Comment se fait-il qu’on trouve toute l’année des pommes suisses?

En Suisse, la récolte débute en août et se prolonge jusqu’en début novembre. Les espèces précoces ne se gardent pas longtemps; elles sont vendues tout de suite après la récolte. Les pommes de garde mûrissent en automne. Elles sont conservées en chambres froides et vendues jusqu’au prochain été.

 

  • Comment entrepose-t-on les pommes?

Les pommes vendues dans les semaines suivant la récolte sont stockées en entrepôts frigorifiques. Les pommes destinées à une vente plus tardive sont conservées en atmosphère contrôlée (AC): l’air de ces entrepôts a une teneur élevée en dioxyde d’azote et gaz carbonique; il ne contient que peu d’oxygène, si bien que le processus de maturation est considérablement ralenti.

  • Pourquoi, en été, une grande quantité de pommes provient-elle des pays de l’hémisphère Sud?

Lorsque c’est le printemps chez nous, dans l’hémisphère Sud c’est la saison de la cueillette et des pommes nouvelles peuvent être exportées vers notre pays. Transportées en bateau, elles arrivent chez nous environ au bout de 3 semaines (d’Amérique du Sud) à 7 semaines (de Nouvelle Zélande).   



Contact Contact

Benno Amiet
Responsable du secteur fruits de table

Tél. +41 58 252 12 03
b.amiet(at)geiser-agro.com